Projet Linked Data

Le projet Linked Data a pour objet de construire un « web des données », libres et liées. Comme l’explique Tim Berners-Lee lors d’une conférence Ted en 2009, libérer nos données et redéfinir la manière dont nous les utilisons, tel est le point de départ du projet.

Le projet data.bnf.fr s’inscrit dans une démarche d’ouverture des données sur le web, y compris hors de la communauté des bibliothèques. Afin d’encourager la réutilisation des données brutes, cette ouverture a deux aspects :

-technique : respect des standards du « web sémantique » et ouverture sur le « web de données » (« linked data ») définis par le W3C.
-juridique : les données sont placées sous Licence ouverte de l’État autorisant la réutilisation libre, y compris commerciale, avec mention de la source.
Les outils du « web de données » répondent à des problèmes anciens des bibliothèques, en particulier autour de la gestion de formats divers (formats MARC, Dublin Core, XML-EAD, TEI…) et de l’échange de données.
Ils offrent une présence nouvelle de ces ressources sur le Web en les rendant plus facilement accessibles et réutilisables et en les liant à des ressources complémentaires.

Le projet data.bnf.fr utilise des données produites dans des formats divers, notamment Intermarc pour les catalogues de livres, XML-EAD pour les inventaires d’archives, et Dublin Core pour la bibliothèque numérique.
Ces données sont modélisées, et regroupées par des traitements automatiques et publiées selon les standards du web sémantique.



Les commentaires sont fermés.